Skip links

Traumatismes crâniens

Les situations les plus fréquentes dans lesquelles la chirurgie est nécessaire sont:

L’hematome extra dural

Il s’agit d’un hématome situé en dehors du cerveau et de ses enveloppes. Il est le plus souvent dû à un saignement d’une artère méningée (artère des enveloppes du cerveau) qui s’est rompue lors du traumatisme. Le crâne étant inextensible, cet hématome va comprimer le cerveau. Un hématome extra dural volumineux est une urgence chirurgicale qui peut aboutir à la mort rapide du patient s’il n’est pas évacué en urgence. L’évacuation se fait a travers un volet crânien (ouverture de la partie du crâne faisant face a l’hématome) afin d’évacuer cet hématome qui est de consistance relativement ferme, formé de caillots épais.

L’évolution clinique se fait classiquement en 3 temps: perte de connaissance lors du traumatisme, reprise d’un état de conscience normal (intervalle libre)  puis aggravation de l’état de conscience (état de somnolence, puis coma) associé à une hémiplégie du côté opposé à l’hématome, à une dilatation de la pupille du côté de l’hématome. Le Patient peut décéder rapidement si l’hématome n’est pas évacué à temps.

Ceci souligne l’importance de la surveillance des traumatisés du crâne et la nécessité de détecter précocement toute aggravation de l’état du patient.

L’hématome sous dural aigu

Il s’agit d’un hématome situé entre la principale enveloppe du cerveau (la dure mère) et le cerveau. Il est étendu en surface et associé généralement à des traumatismes crâniens graves avec coma d’emblée. Il s’agit souvent d’une circonstance aggravante dans une situation déjà critique. Il doit être évacué à travers un volet crânien s’il est compressif ou s’il augmente significativement de taille.

L’hématome sous dural chronique

Il est le plus souvent observé chez le patient âgé. Il se manifeste à distance du traumatisme, souvent des semaines après celui-ci. Le traumatisme peut même passer inaperçu.

Cet hématome est le plus souvent dû à la rupture de veines en pont entre la dure mère et le cerveau. Le traitement chirurgical est plus simple. Il consiste le plus souvent en la réalisation des trous dans le crâne (trous de trépan) qui permettent d’évacuer ce sang liquide. Cette évacuation est suivie de la pose d’un drain pour collecter le sang résiduel.

Les Plaies Cranio-cérébrales et les plaies par balles

Plaies qui traversent la peau, le crâne et les enveloppes du cerveau pour atteindre le cerveau. La gravite est très variable dépendant notamment des structures touchées et de l’énergie transmise au cerveau par le projectile.

Plaie cranio-cérébrale
Plaie par balle
Contusion cérébrale