Skip links

Chirurgie cérébrale et crânienne

La Chirurgie cérébrale et crânienne

Par chirurgie cérébrale et crânienne, on entend toutes les techniques chirurgicales visant à traiter la masse cérébrale et ses organes attachés, dont la voûte osseuse crânienne, les méninges, les nerfs crâniens et l’hypophyse.

Parmi les affections cérébrales traitées nous pouvons citer :

  • Les tumeurs cérébrales : Il y’a une très grande diversité dans les tumeurs cérébrales : celles-ci peuvent être bénignes ou malignes, intra ou extra cérébrales, primitives ou secondaires, superficielles ou profondes, en zones fonctionnelle ou en zone moins sensible. Elles peuvent se développer à partir de cellules du cerveau lui-même, de cellules des enveloppes du cerveau, des nerfs crâniens, des structures voisines du cerveau comme l’hypophyse et la glande pinéale.
    Les manifestations cliniques sont très diverses, elles peuvent être de trois types : les maux de tête et les signes d’augmentation de la pression dans le crâne, l’épilepsie qui peut être partielle ou généralisée et la perte ou l’affaiblissement d’une fonction neurologique du fait de la compression ou des dommages causés par la tumeur.
  • Les atteintes vasculaires du cerveau : Les anévrysmes peuvent être l’origine d’hémorragies méningées gravissimes, ils sont une cause possible de mort subite; leur saignement constitue une urgence ; les malformations artério-veineuses, sources d’hémorragie cérébrales et d’épilepsie notamment, ; les cavernomes qui peuvent causer aussi une épilepsie et des hémorragies de faible abondance mais grave de par leur localisation, les hémorragies cérébrales notamment dues à l’hypertension artérielle ou de troubles de la coagulation du sang…

 

  • Les traumatismes crâniens : Ils peuvent être à l’origine d’enfoncements osseux, de dégâts cérébraux à type de contusion, de plaies qui s’étendent jusqu’au cerveau, d’hématomes à l’intérieur du crâne qui peuvent être extraduraux, intraduraux ou intracérébraux ; des fuites du liquide cérébro-spinal…
  • Les malformations cérébrales : Excès de liquide (hydrocéphalie), kystes arachnoïdiens, malformations du crâne (telles que la malformation de Chiari, l’encéphalocèle et la craniosténose)
  • Les lésions infectieuses : Telles que les abcès, empyèmes, kystes hydatiques
  • Les atteintes fonctionnelles : Névralgies faciales, hémispasmes faciaux, maladie de Parkinson et mouvements anormaux…