Skip links

Sciatique, hernie discale lombaire et canal lombaire étroit

La sciatique par hernie discale est la compression d’une racine nerveuse par un disque intervertébral lombaire qui fait hernie. Cette atteinte peut être à l’origine d’une douleur très intense, généralement décrite comme des décharges électriques, au niveau de la fesse, de la cuisse, de la jambe et du pied dans un territoire qui dépend de la racine nerveuse comprimée. Une compression sévère du nerf peut être à l’origine d’une faiblesse partielle ou totale au niveau des muscles contrôlés par ce nerf.

12-1-hernie-discale-lombaire
12-2-Hernie-discale-lombaire

Une hernie discale plus volumineuse peut comprimer l’ensemble des nerfs situés au dessous du niveau de compression aboutissant à ce qu’on appelle un syndrome de la queue de cheval qui peut se manifester en plus des douleurs et de la faiblesse musculaire par une incapacité à uriner (rétention urinaire) et une diminution ou une perte de la sensibilité au niveau des organes génitaux avec une impuissance sexuelle chez l’homme .

Les sciatiques paralysantes et les syndromes de la queue de cheval sont des urgences chirurgicales. La chirurgie a pour objectif d’éviter l’installation de séquelles neurologiques irréversibles.

La sciatique non compliquée est d’abord traitée médicalement, mais en cas de persistance de douleurs intenses, au delà de 6 semaines, la chirurgie peut être nécessaire.

Le Canal lombaire étroit est généralement d’origine multifactorielle, dû a une arthrose vertébrale, un épaississement des ligaments et une compression par hernie ou saillie des disques. La manifestation clinique la plus typique est la claudication radiculaire intermittente qui consiste en une sensation de lourdeur, d’engourdissement, de fourmillements, de douleurs des membres inférieurs qui apparaissent après une certaine distance de marche, obligeant le patient à s’arrêter pour se reposer. Progressivement on assiste à une diminution de cette distance aggravant le handicap du patient. La solution dans ce cas est de décomprimer les racines lombaires à travers une ouverture de la partie postérieure des vertèbres (les lames). On effectue une laminectomie plus ou moins étendue ou un recalibrage du canal lombaire qui préserve largement les lames mais résèque les ligaments et les autres éléments compressifs.