Skip links

Névralgie cervico-brachiale, hernie discale cervicale et canal cervical rétréci

La compression d’une racine nerveuse au niveau du cou par une hernie discale aboutit à des douleurs, le plus souvent décrites comme des décharges électriques, qui descendent du cou vers l’épaule, le bras, l’avant bras et la main. Le trajet exact dépend du nerf comprimé.

13-1 Hernie discale cervicale comprimant la moelle epinire
13-2-Canal-cervical-retreci

Une compression sévère peut aboutir à une faiblesse ou une paralysie des muscles innervés par ce nerf. Une compression plus étendue en surface peut comprimer la moelle épinière et entraîner une faiblesse ou une paralysie de la de l’ensemble du corps ou d’un côté du corps situé en dessous du niveau de compression.

En dehors des cas avec faiblesse musculaire, qui doivent être opérés sans délais, le traitement est initialement médical et la majorité des patients s’améliorent sans chirurgie. En cas de persistance de douleurs intenses on a recours à la chirurgie qui s’effectue le plus souvent par voie antérieure et obligatoirement sous microscope opératoire.

Le canal cervical étroit est le plus souvent dû à plusieurs facteurs:  arthrose vertébrale, épaississement des ligaments, compression par hernie ou saillie des disques…

Il se manifeste notamment par une diminution de l’agilité manuelle et difficulté à réaliser des gestes fins, des troubles de la marche avec tension musculaire, instabilité, faiblesse musculaire, sensations d’engourdissement, troubles sensitifs…

Le traitement chirurgical consiste le plus souvent en un élargissement du canal rachidien notamment à travers une ouverture de la partie postérieure des vertèbres (les lames) et de tous les éléments compressifs postérieurs, notamment les ligaments situés entre les vertèbres (ligaments jaunes). On effectue ce qu’on appelle une laminectomie ou une laminoplastie.